AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

  
 ANNEXE 05 ▲ LE CRIME
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
MESSAGES : 46
POINTS : 115
INSCRIPTION : 05/09/2015
PSEUDO : LA MAIN GANTÉE.
AVATAR : LE VISAGE DE L'OMBRE.
CRÉDITS : WENDERSIENNE

 Sujet : ANNEXE 05 ▲ LE CRIME   Jeu 24 Mar - 15:01
[b]INTRODUCTION [/b]
On distingue le gang de la mafia, par leur organisation et leur nombre. Si le gang est une organisation presque anarchique, la mafia, elle, est soumise à des lois, parfois strictes, et par une hiérarchie sans précédent. C'est une société secrète, qui n'est accessible que sous certains critères ; avec un rite d'initiation qui est le plus souvent mené afin de rejoindre les rangs. Parmi les grandes mafias du monde, on connaît bien évidemment la mafia russe, la mafia japonaise ou encore la célèbre mafia italienne, rendue populaire par le film [u]Le Parrain[/u]. À l'inverse des mafias, les gangs se rapprochent des rues et des peuples populaires; ils sont plus violents, moins organisés et sont accessibles à qui le veut.
Sur le forum,  quatre organisations criminelles sont disponibles. Parmi celles-ci, on peut compter la mafia chinoise, la mafia italienne, la Robe noire ; un mouvement féministe, mais aussi le Troisième Œil ; un gang de religieux, qui a des allures de secte. Vous trouverez, ci-dessous, des sujets explicatifs sur chacun d'eux.

[b]N.B : Il est interdit de créer votre propre organisation criminelle, en plus de ceux déjà existants sur le forum, qu'il s'agisse d'un gang, d'un cartel ou d'une mafia réelle ou fictive.[/b]

[b]LES CATÉGORIES DE CRIMES [/b]
crime contre l’État (corruption, trahison contre l'Etat, révolution, communisme)
crime non parfait (complots)
crime contre la justice (parjure, injustice)
crime contre l'ordre public (blasphème, harcèlement, prostitution)
crime haineux  (sexe, origine ethnique, géographique ou sociale, religion, sexualité, situation d'immigré ou réfugié, etc.)
crime environnementaux (trafic de bois, d'espèces protégées animales et végétales)
crime contre la propriété (vol à l'étalage, vol avec effraction)
crime avec usage de la force (agression, crimes sexuels -attouchement-, torture)
crime de guerre (attentat, révolution, trahison)
crime contre l'humanité (crimes sexuels -viol, etc-, meurtre)
crime organisé (trafic en tout genre -armes, drogues, enfants- proxénétisme, mafia)


Dernière édition par Admin le Sam 9 Avr - 9:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://misericordia.forumactif.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
MESSAGES : 46
POINTS : 115
INSCRIPTION : 05/09/2015
PSEUDO : LA MAIN GANTÉE.
AVATAR : LE VISAGE DE L'OMBRE.
CRÉDITS : WENDERSIENNE

 Sujet : Re: ANNEXE 05 ▲ LE CRIME   Mar 5 Avr - 13:43
[b]MAFIA ITALIENNE + [/b]
[u]TERRITOIRE :[/u] La mafia italienne s'est installée en ville, en 1917. Deux années ont suffi à ces bourreaux pour leur permettre d'acquérir l'un des plus grands et majestueux quartiers d'Arisaig, Cadbury. Les italiens ont la main-mise sur les affaires criminelles du voisinage, avec notamment un important réseau de prostitution, mais aussi de trafic d'armes. Leurs affaires sont florissantes depuis des années, c'est ce pourquoi ils utilisent le casino de la ville pour blanchir l'argent sale.
[u]DOMAINES :[/u] Meurtres, agressions, vols, les italiens sèment une sacré pagaille dans les rues. Toutefois, leur bordel reste toujours très organisé et propre, malgré tout. Impossible pour eux de commettre un crime sans un accord commun avec leurs supérieurs, c'est ce pourquoi ils ont établi leur quartier général au restaurant. Il ne faut, toutefois, pas se fier à leur élégant costume et à leur attitude de parfait gentleman : les italiens sont de redoutables adversaires. Sans foi ni scrupule, ils n'hésiteront pas à détruire tout danger susceptible de nuire à leurs affaires.
[b]REVENDICATIONS :[/b] La mafia italienne a posé ses valises à Arisaig dans l'intérêt de dominer le crime anglais, principalement à Londres. Très vite, ils ont réussi à se faire une place importante, en corrompant la justice et en s'alliant à leurs pires ennemis. Ils revendiquent rien de plus que la totalité des droits criminels d'Arisaig, la ville étant également sous la coupe de diverses organisations illégales.
SIGNE DISTINCTIF : (Ont-ils une particularité au sein de leurs rangs ? Des critères de recrutement, etc)
[b]RELATIONS AVEC LES AUTRES : [/b]Fût un temps où la mafia italienne était alliée avec les autorités, mais aujourd'hui, il n'en est plus rien. Avec les années, les italiens ont agrandi leurs domaines de prédilection jusqu'à en faire perdre la tête aux forces de l'Ordre. Résultat, toute trêve a été rompu. En ville, les italiens n'ont plus aucun allié, bien au contraire. Ils sont en perpétuels guerre avec la Triade chinoise, mafia qui leur vole chaque jour un peu plus de richesse et de pouvoir. Certains envisageraient de s'allier avec des gangs de rues en tout genre, quitte à ternir un peu plus leur réputation, avec notamment une secte du nom du Troisième Œil, mais rien de très concret à l'heure actuelle.
[b]HIÉRARCHIE :[/b]
[i]Notez que cette hiérarchie est temporaire et qu'elle est libre de changer à chaque instant. Libre aux italiens d'élire un nouveau parrain, de renverser le pouvoir, de se trahir ou de quitter la mafia pour une autre organisation.[/i]
- Le Parrain (0/1 - Jafreza Neri)
- Le Consigliere (1/1)
- Le Bras-droit (0/1 - Ulisse Calabrese)
- Les Capos/Commandants (5/5)
- Les Affranchis/Soldats (illimités)
- Les Associés (illimités)


Dernière édition par Admin le Sam 9 Avr - 9:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://misericordia.forumactif.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
MESSAGES : 46
POINTS : 115
INSCRIPTION : 05/09/2015
PSEUDO : LA MAIN GANTÉE.
AVATAR : LE VISAGE DE L'OMBRE.
CRÉDITS : WENDERSIENNE

 Sujet : Re: ANNEXE 05 ▲ LE CRIME   Mar 5 Avr - 13:44
LA TRIADE CHINOISE

La Triade Chinoise est la conséquence de l’immigration de la Diaspora. C’est à partir de 1839, lors de la Première Guerre de l’Opium que la Chine manifeste son déclin face à l’Occident. La situation politique étant instable, les populations migrent. Officiellement née en 1903, la Triade a dès ses débuts, montrée une force de solidité dans les liens de leur communauté. Loyaux, organisés, la Triade apporte à leur congénères argent, sécurité et prospérité. Réputés comme de froids négociateurs, ils possèdent bordels, traffic d’opiums et jeux d’argent, le tout planqué derrière une façade de légalité. Professionnels de l’illusions, ils savent faire disparaître les preuves afin de faire un énième pied de nez à la Justice. Force tranquille, leurs rares implications violentes sont symboliques, théâtrales.

CHRONOLOGIE :

1903 — Création officielle de la Triade Chinoise Britannique. C’est la famille ???, avec à sa tête ?? qui décide d’officialiser leurs activités déjà bien entamées depuis plusieurs années. Avec leurs contacts et alliés, ils créent une véritable organisation.
1904 — Afin de protéger leurs commerces, la Triade décide de mener une politique de façade. Trappes, faux stands, dispositifs afin de cacher argent et preuves tangibles lors des décentes policières.
1907 — ???, Chef Actuel, est emmené en garde à vue, un grand procès sera ouvert durant lequel les preuves seront rares, les témoins absents ou étouffés dans leur silence. La communauté Chinoise est plus soudée que jamais et fait front commun car la Triade leur apporte sécurité et argent. Le procès durera plusieurs mois (de Janvier à Août) avant d’être clos, faute de preuves.
1908 — Après la victoire face à la Justice, la Triade rayonne durant quatre années, développant leurs atouts dans les domaines de la Prostitution, de l’opium.
1912 — ???, fatigué et ayant rapidement vieillit durant son mandat de 9 ans à la tête de la Triade, se retire petit à petit, s’entourant de sa famille ainsi que de ses proches afin de passer doucement le relais à un successeur choisit par ses soins. Il choisira ???, son neveu, n’ayant pas eu d’enfants.
1913 — La Première année de ??? est difficile. Son autorité n’est pas reconnu par l’étendue de la communauté.
1914 — La Première Guerre Mondiale éclate. La nouvelle ébranle la Communauté Chinoise, effrayée de savoir quelle sera son rôle, comment leur pays réagira-t-il et surtout, comment le pays les accueillant décidera de s’occuper d’eux. ??? devient dès lors une figure emblématique, il promet que la communauté sera en sécurité et gagnera leur confiance durant quatre longues années durant lesquelles il se démènera.
1918 — L’accord est signé, la Guerre est terminée. La Triade a subit de lourdes conséquences financières durant le conflit et se doit de reprendre rapidement le contrôle de la situation. Les dés ont été relancés durant le conflit, la redistribution des marchés va être sanguinolente entre la Mafia Italienne et la Triade.
1919 — Aucun conflits n’a encore éclaté parmi les deux géants d’Arisaig. La tension est palpable, pourtant, chacun continue sur sa lancée, espérant dépasser l’autre. Chacun ces techniques, ces coups-bas. Mais le jeune chef de la Triade compte bien décupler leurs revenus et décribiliser leur concurrent.

POUR QUI? Tout natifs chinois désireux de participer à la réussite de leur communauté, ceux désirant la protection envers la Mafia Italienne ou bien la Justice. Les motivations de chacun les poussent naturellement vers l’organisation.

RÉPUTATION : La Triade a cette réputation de grande famille. Doués en affaire, ils ont négociés chaque parcelle de leur dynastie afin de se construire solidement. Très secrets, la façade, l’illusion, sont leurs maîtres mots. Car tous savent que l’opium, les filles de joies, sont le plus rentable pour l’organisation criminelle. Bougres en affaires, ils sont des conquérants financiers, des gérants de fortune minutieux. Mais tous savent que derrière la façade des banquiers criminels se cache de redoutables ennemis. Ils n’oublient jamais la trahison, la fausseté, l’hypocrisie et un visage reste chez eux longuement en mémoire. On dit que parmi les carnets de comptabilités se trouve un carnet dans lequel est noté minutieusement chaque faux pas. Cela peut-être celui d’un de leur propre membre, d’un commerçant, d’un ennemi. Qu’importe. Loyaux au chef de famille, à la tête pensante, ils représentent une communauté soudée, difficile à éparpiller.

TERRITOIRE : Les quartiers Est d’Arisaig sont au cœur de leurs traffic. À mi-chemin entre centre-ville et quartiers commerçants, ils se trouvent à l’opposé des usines. Depuis les plus hauts bureaux de la communauté, on aperçoit les cheminées fumantes. Quartier Chinois, commerces en tout genre cachant dans leur arrière boutique le marché noir, la partie Est de la ville est le cœur de l’organisation. Les bordels se trouvent davantage en retrait, les salles de jeux d’argents, à l’arrière des bars et restaurant populaires où chacun peut aller et venir.

DOMAINE : Prostituées, jeux d’argents, traffic d’opium, prélèvements sur les thés et autres produits provenant de la mère patrie. Ils ont su se créer un commerce en hexagone reliant différents milieux, domaines, savent fidéliser les clients quoiqu’il en coûte. Leurs mains sont pleines d’argent, faites d’or, ils sont en apparence de froids banquiers, une force tranquille coulant dans leurs veines. L’intimidation chez eux ne passe pas par la force, la démonstration du pouvoir. Une liasse de billets jetés sur la table en dit long, bien plus long sur leurs intentions. Il est d’ailleurs commun de dire chez eux qu’il est facile de savoir à qui l’on a à faire : jetez l’argent sur la table, la véritable nature de l’interlocuteur se révélera.

REVENDICATIONS : Les Britanniques sont venus les coloniser, les piller, sans respect ni honte. Les Occidentaux ont la fâcheuse tendance de se croire au centre du monde, seuls êtres existants et capables, voyant le reste du monde comme une mine à exploiter. Afin de survivre, ces immigrés partant d’un pays bancale ont trouvé en Arisaig une ressource, un moyen de subsistance. C’est finalement un retour curieux des choses : les envahisseurs se retrouvent dorénavant menacés par cette force étrangère. La survie était le premier abord. Dorénavant, c’est une envie de pouvoir, de gouvernance. Des idées mégalomanes pour certains.

SIGNE DISTINCTIF : Leur culture, coutumes, physiques, tout est chez eux est distinct contrairement aux Occidentaux. Ils portent fièrement leurs origines. Les membres mêmes de la Triade sont forcés de porter un costume et l’on voit les différents échelons, leur rôle dans l’organisation à la qualité de celui-ci. Ceux portant des trois pièces, grand manteaux noirs, montres aux poignets sont les plus imminents. On reconnaît cependant le cercle privé, la tête de l’hydre par des habits rouges. Certains l’interprètent comme une appartenance au Communisme, d’autres à leur côté sanguinaire. Un ruban, une cravate, un élément rouge sur une tenue est assez pour qu’une galerie marchande bourdonnante cesse de s’animer. La tradition des tatouages est très répandue chez eux et ont une valeur symbolique forte.

LEUR MODE OPÉRATOIRE : La Triade ne lave pas son linge sale en public. Ils n’arrivent pas dans des voitures rutilantes, rugissantes, tirant sur tout ce qui bouge. Ils invitent leurs ennemis, les mettent en confiance durant des dîners, des rendez-vous intimistes. Ceux ayant la chance de rentrer chez eux n’ont pas forcément celle de sortir, dû moins, pas vivant. Empoisonnement, blessures par armes à feu ou blanches, à chaque cas sa méthode. Ils aiment les morts symboliques, ainsi, tous ont en mémoire la mort d’un banquier véreux, retrouvé étouffé avec son propre argent, ou celui d’un curé véhément, crucifié.

RELATIONS AVEC LES AUTRES :

— LE TROISIÈME ŒIL : Observer, se toiser, faire taire ceux aboyant contre le Troisième Œil, appelant le conflit. La Triade ne désire pas encore se battre contre eux. Ils n’apprécient guère le mysticisme les entourant, les légendes urbaines. Jauger le faux du vrai lorsqu’on ne connaît pas son ennemi l’insaisissable, c’est une faute de jugement. Leur politique dans un sens est la même, celle de la façade. Ils savent que le Troisième Œil n’est pas puissant, qu’il est un petit se prenant pour un grand. Alors ils attendent, patiemment.
— LA MAFIA ITALIENNE : Deux mafias, une seule ville, de mêmes intérêts. Les Italiens et la Triade sont électriques, ils se piétinent régulièrement, sachant tout deux que le jour où les Titans se réveilleront, la guerre sera sanglante, violente, qu’elle sera capable d’anéantir toute forme d’humanité. La survie a fait des animaux, des sociopathes et leurs mépris n’a d’égale que leur fortune respectives.
— LES ROBES NOIRES : Cette organisation éloignée de la criminalité, de la violence masculine est venue frapper sans honte ni soumission à la porte de la Triade. Un pacte entre eux s’est fait. La sécurité en échange d’informations. Les femmes sont les êtres les plus attentifs, elles savent recueillir, faire parler, écouter, observer sans se faire berner par l’appel de la chaire des prostituées, elles ne connaissent pas la faiblesse du sexe. Elles sont une arme douce, une force tranquille qu’ils apprécient.
— LA JUSTICE : Se toiser, sourire, hocher la tête. Cela fait maintenant des années que la Triade et la Justice tentent de se tirer dans les pattes avec un faux air d’amabilité, d’empathie, de compréhension. La Triade ne les paient pas, ils refusent que ceux-ci baignent dans leurs affaires, ils les repoussent sans cesse, leur territoire est un acquis, personne ne se doit de remettre cela en cause.

HIÉRARCHIE

La Tête est le chef de la Triade Chinoise, esprit bien pensant et décidant de l’avenir de la Mafia implantée à Arisaig. Entouré par le Cercle, un petit groupe restreint intimiste aux pouvoirs décisionnels. Ils épaulent les décisions, partagent leurs points de vue. Les Officiers sont la voix et les yeux, ils passent les annonces importantes, les nouvelles décisions et règles énoncées à l’oral lors de grandes réunions, gèrent les bordels, les trafics, les commerces de jeux. Le Pôle Rouge est les mains et le cœur de la Tête, ils sont des mercenaires, éliminent en discrétion, espionnent. Garde rapprochée ou bien exécutants, ils sont indispensables. Les Membres sont le sang découlant dans les grandes veines de la ville, de leur commerce, sans eux, rien ne pourrait fonctionner.

LA TÊTE DE DRAGON — (prédéf. ???) 1/1
LE CERCLE — 0/4
LE MAÎTRE DES ENCENS (recruteur) — 0/1
LES OFFICIERS — 0/~
LES MEMBRES — 0/~
LE PÔLE ROUGE — ~/6

MÉTIERS

Comptable
Femme de Compagnie
Gérant de salle de jeu
Mac des Prostituées
Maître Tatoueur
Mercenaire
Prostituée
Propriétaire d’un bar à Opium
Vendeur d’Opium
Vendeur au Marché Noir
Restaurateur
Teneur de Registre


Dernière édition par Admin le Mar 5 Avr - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://misericordia.forumactif.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
MESSAGES : 46
POINTS : 115
INSCRIPTION : 05/09/2015
PSEUDO : LA MAIN GANTÉE.
AVATAR : LE VISAGE DE L'OMBRE.
CRÉDITS : WENDERSIENNE

 Sujet : Re: ANNEXE 05 ▲ LE CRIME   Mar 5 Avr - 13:45
LES FÉMINISTES +
TERRITOIRE : (quels territoires contrôlent-ils ? Où exercent-ils ?)
DOMAINE : (quelles sont leurs magouilles ? Que font-ils d'illégal?)
REVENDICATIONS : (au fond, que veulent-ils ? Pourquoi font-ils des trucs illégaux?)
SIGNE DISTINCTIF : (Ont-ils une particularité au sein de leurs rangs ? Des critères de recrutement, etc)
RELATIONS AVEC LES AUTRES ORGANISATIONS : (Quelles sont leurs ententes avec les autres organisations criminelles ?)
RELATIONS AVEC LA JUSTICE : (Quelles sont leurs ententes avec la justice ?)
HIERARCHIE : (Comment est leur organisation ? Qui est leur chef ? Quels postes ont-ils?)
- La Mère Suprême (1/1)
- La Main-droite (1/1)
- La Main-gauche (1/1)
- Les Féministes (illimités)
- Les Associés (illimités)


Dernière édition par Admin le Mar 5 Avr - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://misericordia.forumactif.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
MESSAGES : 46
POINTS : 115
INSCRIPTION : 05/09/2015
PSEUDO : LA MAIN GANTÉE.
AVATAR : LE VISAGE DE L'OMBRE.
CRÉDITS : WENDERSIENNE

 Sujet : Re: ANNEXE 05 ▲ LE CRIME   Mar 5 Avr - 13:45

LE TROISIÈME ŒIL

Le Troisième Œil est un gang né officiellement en 1902 bien que les parias de l’immigration existent depuis le milieu du siècle. Différentes ethnies se mélangent dans ce groupe, provenant des Pays de l’Est en majorité ainsi que des Tsiganes bien que leur ouverture d’esprit fasse d’eux un melting-pot improbable et pourtant fonctionnel. Vivant en banlieue, leur territoire nommée la « Ceinture d’Argent » leur permet d’avoir main basse sur les imports/exports afin de revendre au Marché Noir leurs trouvailles dans les affaires des Mafia.

CHRONOLOGIE :

1902 — Création officielle du Troisième Œil en tant que marginaux. Le Groupe est à l’époque mené par Valdek ???.
1906 — Quatre ans après sa création, face à la misère, à la violence causée par les mafias locales, le groupe et son conseil prend la décision de piller les ressources mafieuses afin de récolter avec parcimonie leur part du gâteau.
1912 — La Mafia Italienne se rend compte que leurs ressources sont pillées. Un conflit éclate, faisant plusieurs morts et blessés des deux côtés. Le Troisième Œil s’éparpille dès lors dans les campagnes afin qu’on perde leur trace. Ils resteront 6 mois dans les plaines à prendre une fois par semaine des nouvelles des 4 différents groupes de rescapés.
1914 — La Guerre éclate, l’attentat de Sarajevo, la mort du Comte Franz Ferdinand fait le tour du monde, on regarde avec horreur les étrangers des pays de l’est. Ceux ayant des papiers sont mobilisés pour la guerre, les plus jeunes en majorités. Le Troisième Œil subit dès lors une hibernation de quatre ans, évitant l’écrémage des minorités.
1917 — Valdek meurt, assassiné. Les causes sont troubles, on ne connait les coupables bien qu’on soupçonne la Mafia Italienne. ??? (prédéf Adrian Brody), un jeune soldat rapatrié décide alors de renforcer les liens du groupe afin d’en faire une organisation criminelle, de se soulever.
1918 — La Guerre prend fin. Les jeunes rentrant, reviennent avec la gueule cassée, les membres éparpillés. Mais surtout avec un nouvel esprit, celui d’une arrogance envers le reste, d’un esprit de révolution insufflé par la violence.
1919 — ??? est depuis deux ans à la tête du Troisième Œil et a déjà changé le visage de l’organisation. Celle-ci représente aujourd’hui une véritable menace pour les gros poissons du monde criminel bien qu’elle semble éparpillée au reste de la population.

POUR QUI? Le Troisième Œil est avant tout une grande famille de rejetés, de lépreux dont personne ne voulait. De par leurs origines, leurs croyances, leurs choix, tout à chacun a sa propre raison d’avoir franchi le seuil de leur porte. Ils sont en majorité des gens du voyage, possèdent des origines tsiganes, des pays de l’Est. Par la suite s’est rajouté les autres « pestiférés », ceux dont personne ne voulait.

RÉPUTATION : Avant tout croyants et religieux, ils ont la réputation d’être des liseurs de bonne aventure, tireurs de tarots et vendeurs de grigris. À cette apparence de vendeurs à la sauvette s’est rajouté petit à petit, en particulier après la guerre ayant fait fuir les populations de leurs pays d’origines, des talents d’artificiers, de révolutionnaires. Ils possèdent cet esprit mystique, entre arrogance et croyance. Discrets par nature, proches des autres en règle générale, ils ont cependant su se faire respecter et conserver leur territoire. Très secrets, beaucoup de légendes urbaines circulent sur eux. Sur leur pouvoir de persuasion, de voir l’avenir, de malédictions. Ils en jouent bien évidemment et se fondent dans les masses avec facilité.

TERRITOIRE : Le Troisième Œil n’est pas citadin, il n’apprécie ni la poussière charbonneuse, ni le bruit incessant et métallique des usines pour maison. Bien que leur communauté habite en banlieue, ils entourent en réalité tout Arisaig et ont dès lors main basse sur les alentours de la ville. Ainsi, les frontières abandonnées, en marge ainsi qu’en devenir sont les lieux où ils ont su prêcher leurs bonnes intentions afin de détenir des liens forts avec les habitants, mais surtout, leur coopération.

DOMAINE : Grâce à leur large territoire, ce qu’on surnomme la « ceinture d’argent », ils ont su construire leur business. Le surnom est ironiquement bien choisit puisque le fait d’avoir été repoussé par les autres gangs et mafia afin que ceux-ci puissent se partager le beurre gras du centre ville n’a été au final plus que bénéfique pour eux. Ils sont les douaniers des imports, exports, des allers-et-venus de tout et chacun, les maîtres du petit marché noir clandestin. Chaque mouvement, action, a un prix et leurs nombreux yeux et oreilles leurs rapportent des informations intéressantes, à prix d’or. Les chassés sont devenus les chasseurs et chaque mouvement d’argent, de ressources, passent par eux. Les policiers ont tendance à fermer les yeux sur ce monopole illégal car le Troisième Œil a cette réputation d’insaisissable.

REVENDICATIONS : L’inégalité n’est pas une chose que l’on peut exterminer. On peut détruire la chair, les opinions indésirables aux nôtres. Le Troisième Œil n’était à la base qu’un groupe tentant de survivre. Face à la violence du centre ville, aux deux mafias jouant aux hyènes, ils ont décidés de mettre un pied dans le jeu. Se servir dans les caisses des soit-disant puissants, se moquer d’eux, menacer par une technologie clandestine d’artificier. Ils sont les chiens des rues grondants, protégeant les minorités, leurs arrières. Ils désirent être une menace pour les mafias, une assurance pour le reste, mêlant régime de la terreur et humanisme.

SIGNE DISTINCTIF : Avec ce mélange des genres, il était difficile de savoir qui était de la famille, alors, qu’importe le physique, ils mirent en place le signe de croix sur le cœur. Une promesse, une allégeance venant du cœur et non de la peur. Le fait de barrer du bout de l’index leur cœur en croisant un membre, en entrant dans un lieu, est leur mot de passe. Ils ne possèdent rien pouvant les distinguer et ceci fait leur force car ils sont du genre à se mêler dans les foules. Beaucoup possèdent sous leurs chemises des médaillons, des médailles sur lesquelles sont gravées des dates. D’autres possèdent des grigris symboliques. Les plus attachés au groupe ont un œil tatoué dans le creux de la main droite.

LEURS PRATIQUES RELIGIEUSES : Le Gourou, prêtre et représentant de la religion dans le groupe est un homme ouvert aux diverses pratiques existantes. Il impose simplement le baptême dans les rivières des plaines, cérémonie de passage lorsqu’on rentre dans le Troisième Œil. On dit qu’ « un homme va dans les eaux du baptême, mais qu’un autre en ressort, naissant à nouveau. »

LEUR MODE OPÉRATOIRE : Ils pillent les mafias, menacent dans l’ombre, déposent des « cadeaux » piégés, des malédictions devant les portes. Ils travaillent en majorité de nuit, vacant la journée à leurs occupations civiles. Tout se déroule une fois l’obscurité tombée.

RELATIONS AVEC LES AUTRES :

— LA TRIADE CHINOISE : Une mafia, qu’importe sa nationalité, reste un rassemblement de chiens galeux. Incomparable face à la haine qu’ils possèdent envers la Mafia Italienne, la Triade et eux s’ignorent, se toisent car leurs intérêts ne se piétinent pas tout à fait encore. La Triade voit d’un mauvais œil ce mysticisme incessant mais semble apprécier que le Troisième Œil n’ait jamais posé ces valises en ville.
— LA MAFIA ITALIENNE : Ils sont probablement les deux organisations aux relations les plus tendues. Tout s’électrise, devient palpable lorsque les vengeances éclatent et font tomber les membres telles des mouches. Le Troisième Œil étant discret, rarement visible, il est un ennemi encore minuscule comparée à la grande mafia italienne. Pourtant, l’organisation est une épine douloureuse dans le pied de la Mafia devenant de plus en plus agacée face à ces moucherons.
— LES ROBES NOIRES : Il n’y a rien de bien ennuyeux à voir des esprits compatibles se réunir. Ils trouvent l’idée étrange, absurde parfois selon les avis mais ne se sentent pas menacés. Ils se sentent semblable dans un sens, sans pour autant posséder une empathie sans limites.
— LA JUSTICE : La Justice, c’est à leur yeux un nom bien ironique. Ils ne s’approprient pas leurs services comme le font le reste, ils restent sur leurs gardes, les évitent simplement. Ils ne sont pas les plus intéressants dans ce conflit, mais restent une menace pour leurs proches, leur organisation. S’ils ne les corrompt pas, ils savent qu’un jour ils devront les combattre.

HIÉRARCHIE

La hiérarchie du Troisième Œil repose sur l’autorité du chef, le Martyr ainsi que sur celle de ces deux exécutants, l’un étant religieux (Le Gourou), l’autre davantage militaire (Le Pendu). Ils forment tout trois la base du Conseil, auquel s’ajoute deux membres de confiance du groupe choisit par leurs soins, sans caractéristiques précises. Les Écorchés Vifs sont les combattants prêts à mourir, à tuer, ils sont les mains sales du groupe et leur spécialité est la torture, s’accordant à leur nom. Les Noyés sont ceux étant passés par le Baptême obligatoire, lors de leur arrivée dans le groupe, le reste du groupe.

LE MARTYR — (prédéf. Adrian Brody) 1/1
LE PENDU — 0/1
LE GOUROU — (prédéf Jeremy Irons) 1/1
LE CONSEIL — 3/5
LES ÉCORCHÉS VIFS — uu
LES NOYÉS (ou partisans) — ~/~

MÉTIERS

Affichiste de Propagande
Artificier
Boxeur
Commerçant Nomade
Diseuse de bonne aventure
Espion
Facteur
Mécanicien
Membre du Marché Noir
Mercenaire
Négociateur
Orateur
Plombier
Soigneur
Trésorier
Voyant(e)
Revenir en haut Aller en bas
http://misericordia.forumactif.org
Contenu sponsorisé


 Sujet : Re: ANNEXE 05 ▲ LE CRIME   
Revenir en haut Aller en bas
 
ANNEXE 05 ▲ LE CRIME
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ANNEXES-
Sauter vers: